Search for content in message boards

Willing to share info if someone can translate

Replies: 26

Willing to share info if someone can translate

DR (View posts)
Posted: 3 May 2002 2:16PM GMT
Classification: Query
I have a lot of info such as the document below to share with anyone who can translate.
E-mail me at melansongirls$@yahoo.ca

NOS ANCETRES DE FRANCE

AVANT-PROPOS
J’ai effectue, au cours de cinq dernieres annes, des recherches aupres de familles de France ainsi qu’au Cercle Genealogique & Heraldique de la Normandie. Ceux-ci m’ont transmis genealogies et documents divers tires de leurs archives familiales.
Pour mener a bien mes travaux, je traiterai donc des traditions concernant l’origine scadinave don’t ls genealogists sont toujours en desaccord et par la suite, des lignees des Quesnel avant le XVIII siecle.

1. L’ORIGINE SCANDINAVE CONTES & LEGENDES
Les legends constituent un partimoine national en meme temps qu’un recit populaire traditionnel, plus ou moins fabuleux, a travers lesquels un people a evolue.
Oeuvres oracles avant tout, les contes et les legends sont aussi literature de communication. Leur grande force reside dans cette transmission directe de personne a personne, d’inconscient a inconscient, non pas d’une morale, mais d’un secret d’existence. Secrets de toute espece qui ont cet intetet d’etre lies a des faits ou a des personages reels accreditee dans l’opinion, mais deformee, ou amplifiee par l’imagination, l’historie s’est passee ici, dans ce village, parmi cec gens, it y a tant et tant d’annees
Tout l’ame humaine est la, les contes et legends se passent dans les salons des campagnards, parmi les artisans, les paysants, les bourgeois, les princes, les chevaliers. Leur pouvoir, leur impact tient a ce qu’ils n’ont pas un auteur, mais presqu’autant d’auteurs qu’ils ont ete racontes de fois. Personne n’echappe a la facination des legends. Familles et genealogists y puiseront abondamment.
Ainsi, dans la Normandie, nombreux furent ceux qui pretendirent pouvoir remonter jusqu’aux compagnons de Rollon (Rolf ou Hrowrulfar). Celui qu’on devait surnommer le Grand Justicier, le plus grand des Normands, et ses descendants allaint s’allier avec les familles royals francaise et britannique.
A quoi tient le prestige de ces Normands pour vouloir s’en reclamer les descendants?

LA SAGA DES VIKINGS
On estime generalement, entra 8,000 a 10,000 le nombre des conquerants nordiques qui envahirent entre le VIIIe et le Xie siecle, les cotes de l’europe. Ces Northmen, guerriers de la mer, changerent le visage de l’Europe.
Les invasions normandes auraient eu des causes probables assez diverses, les pressions demographiques en Scandinave, les rebellions engendrees par leurs premieres monarchies, le manqué de terre et l’aggravation des conditions climatiques. Quoiqu’il en soit, l’expansion normande a provoque la constitution de plusiers Etats durables aussi bien qu’en Cicile, qu’en Italie du sud, qu’en Angleterre, qu’en Normandie jusqu’en Russie.
Apres avoir ravage une partie de l’Angleterre, Rollon et ses homes s’etablirent vers 890, dans la region de Rouen. Ils allaint pousser leurs incursions en 910 a Paris et a Chartres. Aussi, pour contrer toute nouvelle menace normande dans le royaume de France, Charles le Simple decida de s’allier a Rollon par le Traite de Saint-Clair-sur-Epte, en 911 il lui ceda les terres que ses homes occupaient a l’ouest de l’Epte, en Neustrie (Haute-Normandie), de plus, il lui donnait en marriage sa fille Gisele. Pour leur part les Normands s’engagerent a defender ce territoire contre toute attaque exterieure et a se convertir au christianisme. Baptise sous le nom de Robert, Rollon devint vassal du roi de France a la creation du Duche de Normandie en 912. De sa lignee sortira Guillaume le Conquerant, roi de l’Angleterre.
Le Duche de Normandie constituait un Etat centralise don’t l’administration rigoureuse etait en avance sur celles de autres pays d’Europe. C’est au commerce et a son organisation que les Normands devront leur reputation. En matiere de justice, on leur doit la clameur de Haro. Celli-ci etait encore en vigueur a XVIIe siecle, D’alleurs, on et trouve trace au tabellionage de Roncheville le 3 mars 1610, dans le cautionnement de Francois Grave et Claude Godet (son gendre) en faveur de Jean Ralluau, lequel est “plege et cauxtionne…de soutenir a tort le clameur de Haro”, Haro signifiait “j’en appelle a Rollon” c’est-a-dire a la justice.
Devenus chretiens, les chefs normands apprirent le francais, soumirent les rebelles, protegerent les abbayes de Fecamp, Saint-Evroul et Saint-Etienne de Caen et acceuillirent parmi eux les erudits venus d’Italie tel que Guillaume de Vulpiano. Lanfranc et Anselme. Les Normands on laisse le souvenir de valeureux guerriers, d’habiles administrateurs, d’allies de la Royaute de de protecteurs des arts et des letters.
Les Normands actuels, Francais de Xxe siecle, sont-ils tous pour autant leurs descendants ?. Si le role du genealogiste consiste a recueillir des faits, il lui incombe aussie d’en verifier l’authenticite.

LA NORMANDIE ACTUELLE
Est une province francaise don’t les territories correspondent a ceux des actuelles regions, la Haute et la Basse-Normandie. Elles ne connut aucune unite jusqu’al la conquete romaine en l’an 56. Elle etait alors occupee par des peoples tres varies, rattaches a la Beligique ou a la Gaule celtique. Les Romains en firent la 2e Lyonnaise au premier siecle. Soumise par les Franc au 5e siecle, elle devait etre rattachee a la Neustrie. Les 6 et 7e siecles furent marques par l’essor du monarchisme. L’unite politique fut concedee aux Normands par le roi de France au 9e sicle. Maitres de la Haute-Normandie, ils conquirent peu a peu la Basse-Normandie et le Duche leur fut officiellement confirme en l’an 945.

2. LES QUESNEL DE LA BASSE-NORMANDIE
L’histoire des Quesnel debute en Basse-Normandie, surtout dans le departement de Calvados, dans la region ouest, entre Saint-Malo, rive sud-ouest et Caen, rive Nord-ouest sur le bord de la Manche.
Nous sommes maintenant au milieu du Xve siecle, en juillet de l’an 1488, sous le reigne de Charles VIII.
Jean Le Boeuf, fils de Robert Le Boeuf, seigneur de la seigneurie de Bonneville, se fait tue a la bataille de Saint’Aubin du Cormier, it etait aussi seigneur des terres Du Fresne et la seigneurie passait donc a sons fils Jean Le Boeuf, qui avait comme epouse Marguerite II du Fresne de Conches.
Fille de Guillaume, dont 2 enfants;
1. Francois
2. Robert

LE PREMIER QUESNEL EN FRANCE
Le premier Quesnel en France que j’ai pu trouver jusqu’a ce jour est Louis De Quesnel, Chevalier du Roi, anoblit par Francois I en 1515, don’t les Armoiries paraissent a la page suivante, “extrait de l’arbre genelogique de la famille Du Fresne de Normandie, publie par le College Heraldique de France en 1842”.

I LOUIS DU QUESNEL epousa Francoise Le Boeuf decrite a la page precedente, ce marriage eu lieu en 1532, don’t 2 enfants;
1. Jean
2. Charles Robert

II JEAN DE QUESNEL seigneur de la Seigneurie Du Fresne, don’t 1 fils:
1. Pierre Nicolas

III CHARLES ROBERT DE QUESNEL epousa Florence De Rouyl, elle lui apporta en marriage la terre de Granchain, elle etait la fille d’honneur de Diane De Poitiers, qui etait la Duchesse de Valentinois, nee en 1499, deceda en 1560, fille de Jean De Poitiers, seigneur de Saint-Valliers, (ceci est mentionne car on y voira la connection plus loins dans l’histoire), Diane De Poitiers epousa Louis De Breze, don’t elle devenue veuve a l’age de trente deux ans en 1531. Elle devint bientot la maitresse du future Henri II, qui avait dix neuf ans moins qu’elle, et partagea d’abord son influence avec la Duchesse d’Estempes, maitresse de Francois I jusqu’a la mort de celui-ci. Desormais toute puissante, elle favorisa la repression du protestianisme. Elle encouragea les arts et Henri II fit construire pour elle le Chateau d’Anet, anciennement appele Anetais, situe en Eure-et-Loire, pres de Dreux, ce chateau fut contruit par Philibert Delorme entre 1545 et 1555, qui est encore en partie conserve a ce jour, et decore par Jean Goujon pour Diane De Poitiers.

DIANE DE POITIERS, Louis Breze epousa Diane De Poitiers le 29 mars 1515. Breze en effet etait un grand nom for ancien, Jacques Breze epousa Charlotte, legitimee de France, fille naturelle du Roi Charles VII et d’Agnes Sorel.
Charlotte de France tenait apparemment de sa mere, son mari l’ayant surprise, couchee avec un ecuyer le 13 juin 1476, la transperca d’un coup d’epee. Condamne a mort, Louis de Breze obtint sa grace. Ses biens et sa charge d’abord confisques, furent rendus a son heritier Louis.
Jean De Poitiers, le prere de Diane fut convaincu du crime de lese majeste et condamne a perdre ses biens, honneurs et dignites et a subir la peine capital:
Le 17 fevrier 1524 a 3 heures de l’apres midi, Jean De Poitiers fut place sur un cheval et mene vers la Greve en infamant l’equipage. It tremblait de froid, de fievre, de peur et, sans le soutien robuste d’un archer, il fut tombe a terre. Un people immense le regardait passer. Les bourreaux Mace et Rotillon qui le recurrent au pied de l’echafaud durent le hisser jusqu’a la plate-forme comme s’il etait deja mort. Ils le mirent en pourpoint, l’obligerent a s’agenouiller la tete penchee sur le bucher. Pendant une heure entiere l’infortune demeura ainsi. Il priait et tremblait toujours, s’attendant de minute en minute a voir le glaive brandi au dessus de sa tete. La foule, d’abord animee d’une curiosite feroce, commencait a s’indigner de cette cruaute.
Soudain, surgit au grand gallop un cavalier hors d’haleine. Il criait: -- Hola, Hola, cessez, voici la remission du Roi. Le sieur Michel Dollet prit le parchemin qu’on lui tendait. Il lut: “Francois par la grace de Dieu, Roy de France, a tous presents et a venir salut. Comme, puis naguere notre cher et feal cousin, conseiller et chambellan, le comte de Maulevrier, Grand Senechal de Normandie, et les parents et amis charnels de Jean de Poitiers, sieur de Saint-Vallier, nous ayant en tres grande humilite supplie et requis avoit pitie et compassion du dit Poitiers et en faveur et contemplation d’eux et des services a eux faits aux rois predecesseurs, a nous et a notre royaume, puis notre adversement a la Couronne, et mement, puis naguere le Grand Senechal lequel en montrant la fidelite et la loyaute qu’il a a nous et a notre royaume nous a decouvert les machinations et conspirations faites contre notre personne, nos enfants et notre dit royaume, et en ce faisant nous a preserves des maux qui par icelles s’en pouvaient ensuir, notre plaisir soit commuer et changer la peine de mort en laquelle le dit Poitiers aurait ete ou pourrait etre ci-apres par arret de notre Cour du Parlement condamne comme criminel de les-majeste, la dite peine de mort avons de notre certaine science, grace speciale, pleine puissante et autorite royale commue et commuons en la peine ci-apres declaree, c’est a savoir qu’icelui Poitiers sera mis et enferme perpetuellement entre quatre murailles de pierres macconnees dessus et dessous esquelles n’y aura qu’une petite fenetre par laquelle on lui administrera son boire et son manger.”
Ainsi le prere ne sauvait que sa vie, mais le gendre recevait un homage public. On demanda au condamne s’il acceptait cette clemence, Oui, oui, cria-t-il, “remerciant Dieu, baisant l’echafaud par deux fois et faisant le signe de croix a plusieurs reprises”.
Il riait, pleurait, embrassait les gardes. On le ramena, eperdu, a sa prison d’ou, contrairement a la legende, il ne s’evanda point. Son sort restait celui d’un captif prive de ses biens. En revanche, les Breze ses tiraient de l’epreuve intacts et meme grandis. Les services de Senechal, les pleurs et l’eloquence de Diane avaient accompli ce miracle.

REFERENCE: Diane De Poitiers, par Philippe Erlanger.

Charles Robert De Quesnel seigneur des Seigneuries Du Fresne, De Coupigny et d’Anet, dut cede a Florence De Rouyl son epouse. La terre d’Anet, qui par la suite la ceda a Diane De Poitiers, maitresse d’Henri II, pour qu’il puisse y faire construire son chateau.
Valentinois est un acien pays de France situe dans le Dauphine, sa capital etait Valence, Ce comte, reuni au Diois, fut vendu au fils de Charles VI, qui ne put s’en acquitter, puis au Comte de Savoie. Valentionois fut reuni a la France en 1446, erige en Duche-prairie pour Cesar Borgia, puis pour Diane De Poitiers, enfin en 1642 pour les princes de Monaco.
Saint-Valliers est un canton de la Drome, pres de Valence sur le Rhone.
Louis De Breze etait le Grand-marechal de Normandie et deceda en 1531.
Charles De Quesnel, et Florence De Rouyl eurent 4 enfants:
1. Gabriel I
2. Florence
3. Jeanne Charlotte
4. Francoise

IV PIERRE NICOLAS DE QUESNEL seigneur des Seigneuries Du Fresne et Des Brosses, Chevalier de l’Ordre du Roi, Capitaine de 50 chevaux legers, epousa Barbe Le Blanc, veuve d’Estienne Le Prevost, etait fille d’honneur de Catherine De Mecicis, epousa d’Henri II, don’t 3 enfants:
1. Georges
2. Anne
3. Helene

V GABRIEL I DU QUESNEL Marquis De Coupigny, Baron De Saint-Just, Chevalier de l’Ordre de Saint-Michel, epousa en premiere noce Isabelle d’Alegre le 6 aout 1577, fille de feu Antoine d’Alegre, seigneur De Millau, et de Francoise de Mailly, don’t 3 enfants:
1. Gabriel II
2. Marguerite
3. Pierre
Gabriel I Du Quesnel epousa en 2e noces sa cousine ludovicienne Charlotte De Clermont-Tallard, veuve de Jean d’O, Vicomte De Manou, fille d’Antoine III, Comte De Clermont, et de Francoise De Poitiers,

VI FLORENCE DE QUESNEL epousa Gilles D’Aubigne

VII JEANNE CHARLOTTE DE QUESNEL epousa Jean De Briqueville, seigneur De Sainte-Croix Grantonne, fils de Guy et de Jeanne Recusson, don’t 1 enfants:
1. Marie
Jean De Briqueville epousa en 2e noces Jacqueline De Gruel De Touvoye, fille d’Emmanuel Philbert et de Jeanne D’O, Dame de Touvaye, Limezy et de Barenton.

VIII FRANCOIS DU QUESNEL epousa Isaac De Briqueville, seigneur De Briqueville, d’Aussebosc et de Lanne, fille de Georges (assasine a Caen en aout 1563) et de Francoise De Chenevelles, don’t 1 enfant:
1. Francoise

IX GEORGES DE QUESNEL epousa Charlotte De Malvoue, don’t 1 fils:
1. Pierre

X ANNE DE QUESNEL epousa le 19 decembre 1619 le Chevalier Claude De Sarcilly, seigneur d’Annes et de Jarrots. Le contrat de marriage fut celebre le 23 novembre 1619 en presence et consentement du Prince Charles de Lorraine.

XI HELENE DE QUESNEL epousa Charles tesson, don’t 1 enfant:
1. Charles

XII GABRIEL II DU QUESNEL Marquis d’Alegre, Chevalier de l’Ordre de Saint Michel, epousa le 5 juin 1599 sa cousine ludovicienne Louise D’O, fille de Jean et de Charlotte Clermont-Tallard, don’t 2 enfants legitimes et 1 fils illegitime, cite dans l’Orne en 1649.
1. Gabriel III
2. Charles II
3. Gabriel dit Laval

XIII MARGUERITE DU QUESNEL epousa en premiere noce Jehan De La Moriciere ecuyer, sieur de Vicques, don’t 2 enfants:
1. Alienor
2. Catherine

Marguerite Du Quesnel epousa en 2e noces le Baron De Cerisy, Jehan De Crevecoeur, page du Roi Louis XIII, emanicipe le 2 mars 1637 (hors de tutel) son tuteur etait Charles De La Fontaine, seigneur De Corneille du Baillage de Senlis, don’t 1 fils:
1. Jehan

XIV PIERRE JEAN DU QUESNEL Chevalier de Malte et Baron de Saint-Just epousa Isabelle Gabrielle De La Rochefaucaud, dame De Combronde, fille de Jacques seigneur De Chaumond, et de Francoise De Langeac, don’t 2 enfants:
1. Francoise
2. Marguerite

XV MARIE DE BRIQUEVILLE epouse Gilles Vipart, seigneur De Silly, Gouverneur de Montereau.

XVI FRANCOISE DE BRIQUEVILLE epousa Fabien De Biran le 9 octobre 1617.

XVII PIERRE QUESNEL epousa Marie Polard vers 1649, don’t 1 fils
1. Olivier, Canada

XVIII CHARLES DE TESSON commandant de la ville du Pont de l’Arche epousa Jeanne De Doinville, qui veuve habita le Chateau Du Quesnel, don’t 1 fille:
1. Louise Charlotte

XIX GABRIEL III DU QUESNEL Marquis d’Alegre epousa en 1637 sa cousine Marguerite Du Quesnel, sans posterite.

XX CHARLES II DU QUESNEL Marquis De Coupigny, seigneur de Pinson, Blanfosse, Manou et de Rouyl, gentilhomme de la Chambre en 1657, epousa en 1639 Marie Dolu Le Picard, fille de Jean Jacques Le Picard, Intendant de la Nouvelle-France, et de Suzanne Parent, don’t 2 enfants:
1. Albert
2. Jacques Antoine

XXI ALIENOR DE LA MORICIERE epousa Francois de Bailleul

XXII FRANCOISE DU QUESNEL epousa le 3 decembre 1645 Francois de Belvezer, Comte de Jonchere, seigneur d’Oradour, fils d’Antoine et de Charlotte d’Espinchal, il deceda en 1699, don’t 2 enfants:
1. Jean Francois
2. Isabelle

XXIII MARGUERITE DU QUESNEL epousa Gabriel III Du Quesnel decrit a l’article XIX

XXIV LOUISE CHARLOTTE DE TESSON epousa Gabriel Lallier, a qui elle apporta le Chateau Du Quesnel.

XXV ALBERT DU QUESNEL ne en 1640 epousa Louise Perreau en 1670 et deceda en 1717 a l’age de 77 ans, don’t 3 enfants:
1. Fabien Albert
2. Therese Albertine
3. Jeanne Marie

XXVI JACQUES ANTOINE DU QUESNEL etait Chevalier de Malte.

XXVII ISABELLE DE BELVEZER epousa Jean Louis Pagnat le 20 novembre 1674.

XXVIII FABIEN ALBERT DU QUESNEL Marquis De Coupigny, seigneur De Pinson et de Neuilly, ne en 1671, epousa le 10 novembre 1714 Jeanne Louise Jacqueline De Bethune sa cousine ludivicienne, fille de Francois Bethune d’Escadre et de Renee Le Borgne de Lesquifiou, descedante de Jean IV le Baron de Baye, sans posterite.

XXIX THERESE ALBERTINE DU QUESNEL decede le 1 may 1754 epousa en 1720 son cousin ludovicien Louis Joseph de Grasse decede en 1744, petit-fils de d’Annibal, Baron de Mouans, sans suite.

XXX JEANNE MARIE DU QUESNEL, epousa Gabriel Bastonneau, Vicomte d’Azay le 1 septembre 1709, don’t 1 fils:
1. Charles

ANN BOLEYN

EPOUSE D’HENRI VIII, ROI D’ANGLETERRE,

Ann Boleyn, agee d’environ 10 ans, accompagna Marie Tudor lorsque celle-ci alla en France en 1514 pour prendre comme epoux Louis XII de France, elle avait vouee a ce marriage d’importance politique, stipulant que lorsque Louis XII decenderait qu’elle serait libre d’epousee l’homme de son chois.

Marie Tudor traversa pour la France en octobre 1514, Henri VIII et Katherine son epousa, ages de 23 et de 26 respectivement, accompagnerent la soeur du Roi en sytle jusqu’a Dover. Katherine d’Aragon etait venue d’Espagne pour marier Arthur le Prince de Gales, qui deceda quatre mois après ce marriage. Le Pape Jules II avait donne dispense a Henri pour epouser l’epouse de son frere.

On dit qu’Ann Boleyn parlait le francais aussi bien que les francais eux-meme, due a ce que son prere Thomas Boleyn avait un francaise comme gouvernante du nom de Simonette.

Ann ne retourna pas en Angleterre lorsque Marie Tudor y retourna après la mort de Louis XII de France.

A la demande de Claude de France, l’epouse de Francois 1er, Ann Boleyn demeura au Chateau et faisait partie de la maison pour plusieurs annees.

Florence de Rouyl, l’epouse de Jean Du Quesnel, etant la dame d’honneur de l’epouse de Francois 1er, faisait aussi partie de la maison du Roi, alors Jean Du Quesnel et son epouse connaissaient tres intiment Ann Boyleyn, la future epouse d’Henri VIII d’Angleterre.

Ann Boleyn retourna en Engleterre en 1522, elle avait environ 18 ans.


REFERENCE: “Ann Boleyn” par Norah Lofts.


LES QUESNEL AU CANADA
DEPUIS 3 SIECLES

PREMIERE GENERATION:

OLIVIER QUESNEL, ne en 1651, fils de Pierre et de Marie Poulard etait age d’environ 24 ans lorsqu’il partit de la ville de Bayeux pour s/etablir a Montreal. Quoique la famille Quesnel existat deja a Bayeux au siezieme siecle, Pierre Quesnel et Marie Poulard ne se sont pas marier dans cette ville et leurs enfants n’y sont pas nes, ce qui ne les empeche pas d’y etre venus s’etablir plus tard puisque c’est de cette ville de Bayeux, paroisse de St. Malo, qu’Olivier Quesnel est partit pour Montreal. Il avait adopte le métier de son pere, armurier. La premiere fois que son nom est mentionne dans les Archives Nationales du Quebec, c’est un l’annee 1676 lorsque les armuriers de Villemarie deciderent de se former en association pour feter Saint Eloi, leur venere patron. L’histoire de cette corporation avec toutes ses vicissitudes a ete racontee par Monsieur E.Z. Massicotte.

Au mois de septembre 1677, Olivier Quesnel est armurier au Fort Frontenac, sous le cavelier de la Salle. Le sejours qu’il dut faire dans les differentes garnisons en compagnie des principaux negociants de fourrures de l’epoque developperent chez lui le gout du commerce. Le success aidant, il devint, d’apres le Juge D. Girouard, un marchand important de Lachine. En 1701, il avait meme un compoir a Detroit. S’il faut juger de l’importance de son commerce par la solidite de sa maison de Pierre qu’il construisit pour l’arbriter, ce commerce devait etre considerable, puisque la maison existe encore aujourd’hui tres bien consevee, elle porte le numero civique 697 de la rue St. Joseph a Lachine.

Le 14 janvier 1680, Olivier Quesnel passé son contrat de marriage devant le notaire Maugue. La future epouse, Catherine Prud’homme, est la fille du defunt Honorable Louis Prud’homme, vivant capitaine de malice de Villemarie, et de Roberte Gadois. Les temoins qui assistant au contrat demontrent la consideration don’t jouissent les futures epoux, savoir de la part d’Oliver Quesnel: Messire Gabriel Souart, un des pretre du Seminaire de St. Sulpice de Paries et ancient cure du dit Villemarie, Messire J.B. Migeon, avocat en parlement, bailli, Juge civil et criminel de l’Ile de Montreal et demoiselle Catherine Gauche son epouse, le sieur Jacques Leber, bourgeois de cette ville, le sieur Abreham bouat, aussi bourgeois, Jean Paris, Maitre Menuisier.

De la part de Catherine Prud’homme: Luise Mauge, sa grand’mere, Roberte Gadois, sa mere, Pierre Verrier, son beau-pere, sieur Jean Martinet dit Fomblanche, maitre-chirurgien et Marguerite Prud’homme son frere, Jeanne Prud’homme sa soeur, Pierre Gadois et Jeanne Bedard sa femme, oncle et tante, Agathe St. Pere sa cousine, sieur Jacques Lemoyne son parrain, Catherine de la Vaux sa marraine, demoiselle Francoise Picotte de Belestre, Marguerite Lemoyne sa cousine et Marguerite Gode sa cousine. (P.S. Voir l’histoire du process de Pierre Lemoyne, sieur d’Iberville, accuse du rapt et seduction de Jeanne Genevieve Picottee de Belestre en 1687, la soeur de Francois Picotte de Belestre mentionnee ci-haut.

Le lendemain, le 15 Janvier, le marriage etait celebre en l’eglise Notre-Dame de Montreal, encore en presence des principaux notables de la ville.

Avant son marriage, Olivier Quesnel avait acquis la terre numero 441 du terrier de Lachine (896 du cadastre official) et c’est sur cette propriete qu’il s’etablit et eleva une nombreuse famille.

Le recensement de 1681 donne les renseignements suivants: Olivier Quesnel, 30 ans, Catherine Prud’homme sa femme 20 ans: Deux fusils, une vache, quatre arpents en valeur.

Le 20 septembre 1685, Monseigneur de Laval, lors de sa visite pastorale, determina les limites de la paroisse de Ste. Anne du Bout de I’Ile, commencant a la Pointe-Claire inclusivement et finissant par dela la Pointe du Bout de l’Ile, commencant a la Pointe-Claire inclusivement et finissant par dela la Pointe du Bout de l’Ile. Lors de cette visite l’eveque etait accompagne de Jean Quenet, habitant du dit lieu, d’Olivier Quesnel marguillier de Lachine, de Jean de Lalonde, marguillier de la paroisse de St. Louis, de M. Dollier superieur du seminaire et vicaire general et de M. Remy cure de Lachine et missionnaire de St. Louis.

A cette date, 1685, Olivier Quesnel, quoique age seulement de 34 ans, avait merite assez la confiance de ses concitoyens pour etre choisi marguillier a une époque ou cette charge requerait beaucoup de tact et de jugement. (Voir requetre contre le sieur Etienne Guyotte, cure de Lachine, accuse d’avoir mis hors de l’eglise Francois Lenoir dit Rolland a Montreal en 1676). Cette nomination est le meilleur certificat de parfaite honorabilite qu’Olivier Quesnel pouvait laisser a ses descendants et la meilleur preuve de l’estime et de la consideration que lui temoignait ses contemporains.

L’annee 1689, connue dans les annals canadiennes par le nom de l’annee du massacre, fut une annee de deuil pour tous les habitants de la colonie et particulierement pour ceux de Lachine, a cause de massacre fait par 1,500 iroquois dans la nuit du 5 au 6 aout. Lachine comptait alors une soixantaine d’habitations et un population d’environ 320 ames.

D’apres le temoignage de M. de Belmont, contemporain et pretre du seminaire:
“Il (les Iroquois) exercerent tout ce qu’il savaient de cruaute et se supasserent eux-memes laissant les vestiges d’une barbarie inoui; des femmes empalees, des enfants rotis sur des cendres chades, toutes les maisons brulees, tous les bestiaux tues, 90 personnes emmenees furent brulees crullement et immolees a la vengeance des Iroquois.”

Olivier Quesnel dut eprouver quelque emotion au cours de cette nuit territble, sut bien se defender, aucun des members de sa famille qui se composait a lors de sa femme et de quatre enfants denombres comme suit: Jean Baptiste 7 ans, Jacques Francois 5 ans, Jean Pierre 2 ans et Charles 2 mois, ne fut moleste. Son voisin, Nicolas Ozane perdit deux enfants.

Olivier Quesnel fut inhume a Lachine le 15 may 1719. Catherine Prud’homme son epouse deceda a Montreal le 24 june 1736, et fut inhumee le lendemain dans le “cimetiere proche de l’eglise”. Elle etait nee a Montreal le 26 mars 1661.

A la lecture de l’acte de sepulture de Catherine Prud’homme, nous constatons que les porteurs sont des ecclesiastiques, il ne faut pas s’en etonner car la maxime alors reconnue est “tout par l’eglise dans l’eglise” et Mgr Harley dans un reglement de 1683 avait fixe a 20 sols les honoraries de chacun des pretres qui porte le corps.

Du marriage d’Olivier Quesnel et de Catherine Prud’homme sont nes douze enfants: 8 garcons et 4 filles:
1. Jean Baptiste, ne le 31 octobre 1681
2. Jacques Francois n 12 mai 1684
3. Jean Pierre, N 25 decembre 1686
4. Charles, N 17 mai 1689, inhume a Lachine le 12 novembre 1708, 19 ans.
5. Marie Elisabeth, N 29 fevrier 1692
6. Marie Catherine, N 3 juillet 1693, S le 6 juin 1699, 6 ans
7. Dominique, N 18 juin 1695
8. Raymond, N 14 juillet 1697
9. Joseph, N 15 mai 1699, S au Detroit de 4 decembre 1722, 23 ans.
10. Marie Madeleine, N 12 mai 1701
11. Joseph, N 16 mars 1703, S 9 fevrier 1704, 11 mois.
12. Louise, N 12 juillet 1705

DEUXIEME GENERATION

JEAN BAPTISTE QUESNEL, Capitaine de malice, commandant ‘a Carillon, fils d’Olivier et de Catherine Prud’homme naquit a Montreal le 31 octobre 1681 et fut baptiste le meme jour. L’absence du pere, peut-etre retunu dans les pays d’en haut, et l’eloignement des siens, avait determine la jeune femme a se transporter a Montreal pour etre plus a la portee des soins que pouvait lui procurer son beau-frere le chirurgien Martinet de Fomblanche et de sa soeur Marguerite Prud’homme, epouse du dit Fomblanche.

Chose interessante, il y eu bapteme d’un Jean Baptiste Quesnel ne le 26 novembre 1702 a Lachine, fils de Jean Baptiste Quesnel ne le 26 novembre 1702 a Lachine, fils de Jean Baptiste Quesnel et de Marie Louise des nations des Panis, le parrain fut Jean Baptiste Quesnel et de Marie Louise des nations des Panis, le parrain fut Jean Baptiste Dubois et la marraine fut Anne Gourdon. Cet enfant fut inhume au meme lieu, le 19 fevrier 1704. Par la suite Jean Baptiste Quesnel epousa la marraine de cet enfant Marie Anne Gourdon le 20 Janvier 1705, fille de Jean Baptiste et de Michele Perrin dit Lacasse, don’t deux enfants:
1. Marie Madeleine, N 21 fev 1707
2. Michel Antoine, N 25 octobre 1705
Marie Anne Gourdon, baptisee a Lachine le 17 mai 1684, fut inhumee au meme endroit le 22 janvier 1709, agee de 25 ans.
En deuxieme noces, Jean Baptiste Quesnel epousa a Montreal le 18 aut 1715, Jeanne Aubuchon agee de 24 ans, fille de Joseph et d’Elisabeth Cusson.
(Albert (the editor of this book) was a little confused when he put the book together. He mixed up Jean Baptiste and Jacques-Francois children together. I think I may have fixed the problem. Since I don’t read French I don’t know if this is accurate or not, but I am 80% sure that it is) Diane
Le contrat de marriage fut passé devant le Notaire Lepailleur le 18 aout 1715.
Jeanne Aubuchon, baptisee a Montreal le 29 juin 1690 et fut inhumee a Lachine le 21 mai 1779 agee de 89 ans, de ce marriage sont nes 9 enfants:
1. Catherine, N 15 janvier 1717, inhumee le 11 fevrier 1717, 1 mois
2. Marie Anne, N 6 avril 1718
3. Jean Baptiste, N 3 septembre 1720
4. Angelique, N 6 juillet 1722
5. Marie Josephte, N 28 novembre 1723, inhumee 3 decembre 1723, 5 jours
6. Marie Josephte, N 20 novembre 1724
7. Charles, N 17 octobre 1727
8. Amable, N 9 janvier 1729, inhume 24 janvier 1729, 2 semaines.
9. Jeanne, N 11 mars 1730, inhumee 16 avril 1733, 3 ans.

Avant son marriage, Jean Baptiste Quesnel avait acquit la terre no. 442 du terrier de Lachine, no. 896 du cadastre official, voisine de celle que possedait son pere. Quelques annes plus tard, il acquit avec son frere Charles la terre no. 443, 898 du cadastre official, de forme triangulaire et situee en continuation des terres 441 et 442. Le 5 octobre 1722 par acte passé devant le Notaire Raimbault, Jean Baptiste achete de sa mere et de ses freres et soeurs la terre paternelle no 441 et devient ainsi le possesseur d’un des plus beaux etablissements de Lachine et c’est sur cette propriete qu’il vecut et mourut après avoir eleve une famille de neuf enfants. Il fut inhume a Montreal le 11 aout 1763, après la conquete du Canada par les anglais, a l’age de 82 ans.

Le 24 juillet 1733, par acte passé devant le Notaire Chaumont, Jean Baptiste obtint la concession d’une terre dans la seigneurie de Vaudreuil. Son frere Jacques Francois avait obtenu le meme jour la concession de la terre voisine. Selon tout vraiesemblance les concessionaires n’avaient pas l’intention d’habiter leur concession parce que Jacques Francois etait a cette date, un marchand tres important a Montreal et Jean Baptiste un des plus grands proprietaires terriens de Lachine. Nous sommes plutot portes a croire que ces acquisitions furent faites avec l’intion d’etablir chacun un fils ou pour y etablir un comptoir, car Jean Baptiste tout en exploitant sa ferme, s’occupait du commerce sur la haute echelle. Le manqué de document nous empeche de connaitre le motif pour lequel ces concessions furent demandees et dans quelles mains elle ont passé dans la suite. Un fait certain c’est qu’elles ne resterent pas la propriete des Quesnel.

Tout en exploitant sa ferme et son commerce, Jean Baptiste Quesnel sut trouver le temps de render a ses concitoyens les services que son instruction permettait de leur render. Pendant plusieurs annees il remplit le role de capitaine de la Cote (ou capitaine de malice). Il ne faut pas juger de l’importance de cette fonction parce qu’elle etait les dernieres annees de son existence. Du temps de Jean Baptiste Quesnel, le capitane etait un des homes les plus importants de la paroisse et les functions diverses qu’il etait a remplir en faisaient un veritable representant du peuple. Toutes les communications du gouvernement lui etaient adressees et il les promulguait. La plupart des process necessitaint son intervention, les juges recevaient par lui les instructions d’en haut, les gens de justice, les gouvernements locaux, les chefs de differents postes devaient s’entendre avec ce fontionnaire non retribue, homme d’honneur, toujours populaire, cumulant les charges, n’en a yant jamais trop, et se considerant bien paye par les egards qu’on lui temoignait. Par sa situation envers le gouvernement et l’intendant, le capitaine de malice prenait une importance qui peut se comparer a nos members du parlement.

Le 22 aout 1763, sa veuve fait proceder a l’inventaire de leurs biens, et le 6 octobre de la meme annee, par acte devant le Notaire Hodiesme, elle donne ses biens a ses enfants moyennant une rente viagere. Jean Baptiste, fils, qui avait deja achete en 1750 et 1752 une partie des proprietes de son pere, acquiert le reste de ses freres et soeurs et devient l’unique proprietaire de la terre paternelle. La maison ancestrale et une partie des proprietes appartiennent aujourd’hui a un M. Gloss.

Etait present au marriage de Jean Baptiste Quesnel et de Marie Gourdon dit Lachasse: Anne et Suzanne Gourdon, Antoine et Marie Anne Perrin et Francois Fortier, Guillaume Deslorimier capitaine de malice et commandant du Fort Rolland.

Le contrat de marriage de Jean Baptiste Quesnel et de Jeanne Aubuchon et date 18 aut 1715 est ci-inclus.
SubjectAuthorDate Posted
DR 3 May 2002 8:16PM GMT 
rachel 17 May 2002 4:20PM GMT 
Diane 17 May 2002 8:00PM GMT 
couimet 1 Jun 2002 2:59AM GMT 
dr 1 Jun 2002 3:07PM GMT 
couimet 15 Jun 2002 3:49AM GMT 
AlyceOrlando 11 Apr 2003 1:49AM GMT 
dr 13 Apr 2003 12:02AM GMT 
thewardfamily... 27 Apr 2003 4:04AM GMT 
Diane 9 May 2003 11:38PM GMT 
per page

Find a board about a specific topic

  • Visit our other sites:

© 1997-2014 Ancestry.com | Corporate Information | Privacy | Terms and Conditions